Brahms

La chanson, art majeur ou art mineur VI. Musique classique, chanson, et réciproquement, 10/18
123456789101112131415161718

On continue d’explorer les liens entre chanson et musique classique, avec le recyclage par certains auteurs de chansons de mélodies du répertoire classique. On a déjà longuement évoqué le cas de Bach dans le blog, je n’y reviens pas, voir ici. C’était la troisième série du blog, et on y notait déjà certains malentendus entre chansons et classique, dans le traitement du rythme et dans une conception un peu mythique du génie classique…

Avant de commencer notre étude du recyclage, notons qu’au XIXe siècle, le recyclage fonctionnait plutôt en sens inverse. Ce sont les grands compositeurs qui retranscrivaient des mélodies folkloriques, tsiganes en particulier. Voir par exemple les Danses hongroises de Brahms, que le compositeur lui-même ne considérait que comme de simples retranscriptions.

Pour en savoir plus, un beau tour d’horizon sur le site de France Musique, ici.

Tous les thèmes

4 commentaires sur “Brahms

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s