Répertoires scout et de colonie de vacances

Les Juifs et la chanson V – Chansons de Corvol 3/10

Les chansons chantées à Corvol ne sont pas toutes issues d’un répertoire strictement socialiste, révolutionnaire ou juif. Le vaste continent des chants scouts ou de colonies de vacances est bien sûr présent, mais avec parfois quelques adaptations. Par exemple, je me suis toujours demandé pourquoi on ne patinait pas au firmament. Et oui, une chanson très connue à Corvol était Si tu vas au ciel. Extrait des paroles :

On ne va pas au ciel,
En patinant
Car on ne patine pas
Au firmament

Vérification faite, dans les véritables paroles de ce chant semble-t-il très populaire aussi chez les scouts, c’est « badinant » et pas « patinant ». On y gagne en morale chrétienne ce qu’on perd en surréalisme… Cette chanson est apparemment à l’origine un chant traditionnel catalan. J’ai préparé cette série un peu à la dernière minute, si quelqu’un peut me renseigner sur le sens des paroles catalanes, merci. Par Toni Gimenez.

Autre exemple de perméabilité entre le répertoire scout et les chansons de Corvol : Amitié, liberté. En faisant quelques recherches sur ce chant révolutionnaire très souvent entonné (et qui se conclut sans ambiguïté par « Prolétaires de tous les pays unissez-vous », slogan de la première internationale ouvrière, lancé par Marx et Engels en personnes), j’ai eu la surprise de n’en trouver trace que sur des sites de chants scouts. Mais ces derniers indiquent bien la filiation de cette chanson, en précisant qu’elle est empruntée au répertoire des Faucons Rouges, une fédération de mouvements de jeunesse internationale et socialiste (voir ici). Les paroles scouts sont bien sûr débarrassées de toute allusion socialiste ou communiste. Écoutez plutôt.

Les paroles chantées à Corvol :

Par les prés inondés de lumière
Nous allons tous vers des temps nouveaux
Dans le matin claquent nos bannières
Et la joie vit dans nos drapeaux

Refrain
Amitié, amitié, liberté, liberté
Sauront nous donner des jours plus beaux

Hier l’usine broyait notre vie
Sous les coups de ses pesants marteaux
Aujourd’hui la forge refroidit
Et la faim grandit à nouveau

Refrain

Partout la misère nous tenaille
Et nos esprits souffrent mille maux
Mais nos cœurs tous prêts à la bataille
Feront naître des temps nouveaux

Dernier refrain:
Amis, frère, amis frère, prolétaires, prolétaires,
De tous les pays, unissez-vous

Un autre classique, Le facteur russe (ou polonais selon les versions), est semble-t-il adapté d’un chant traditionnel suisse, et transmis en France via le répertoire des gadzarts, les élèves ingénieurs de l’école des Arts et Métiers. Je l’ai d’ailleurs entendu quelquefois lors de troisièmes mi-temps par des rugbymen. Je vous épargne les interprétations très médiocres disponibles sur la toile, dommage c’est une belle chanson…

1 – Die Arbeiter von Wien
2 – Mir kumen on
3 – Répertoires scout et de colonie de vacances
4 – Le grand répertoire de gauche
5 – Shabes
6 – Confusion et questionnements
7 – Mon oncle Benjamin
8 – Jonasz et Sanson
9 – Sixteen tons
10 – Le colporteur

Tous les thèmes

10 commentaires sur “Répertoires scout et de colonie de vacances

  1. A creuser : ce qui est commun aux chants scouts (cathos ou éclaireurs protestants ou éclaireurs laïcs ou éclaireurs israélites) et « faucons rouges » (socialistes) et « pionniers rouges » (communistes).+ ceux chantés à la CCE…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s