Le petit train de Rita Mitsouko

Les Juifs et la chanson III – Shoah et chanson 10/23

Catherine Ringer, la chanteuse du groupe Rita Mitsouko, cultivait l’art de la stéganographie. Son premier tube, Marcia baila parlait dans une chanson festive et dansante de la mort de sa prof de danse. La chanson Le petit train, succès du Top 50, sous son air bouffon et brinquebalant a des paroles assez limpides si on les examine de près.

Petit train
Où t’en vas-tu?
Train de la mort
Mais que fais-tu?
Le referas-tu encore?

Personne ne sait ce qui s’y fait
Personne ne croit
Il faut qu’il voie
Mais moi je suis quand même là

Le petit train
Dans la campagne
Et les enfants?

Les petit train
Dans la montagne
Les grands-parents

Petit train
Conduis-les aux flammes
à travers champs

Le père de Catherine Ringer, le peintre Sam Ringer, était un juif polonais, qui a passé toute la guerre, presque 5 ans, dans neuf camps de concentration différents. Catherine Ringer lui a dédié la chanson C’était un homme.

Catherine Ringer, sur son père.

1 – La chanson de Simon Srebnik
2 – La chanson de Treblinka
3 – Yisrolik
4 – Le chant des marais
5 – Le Verfügbar aux Enfers
6 – Casimir Oberfeld
7 – Êtes-vous heureux ?
8 – La fontaine endormie
9 – Il n’y a plus de roses rue des Rosiers
10 – Le petit train de Rita Mitsouko
11 – Comme-toi
12 – Nuit et brouillard
13 – Smoke gets in your eyes
14 – Pitchipoï
15 – Évariste
16 – Au fil du temps
17 – Les Ramones à Bitburg
18 – Signé Furax
19 – Des voix off
20 – Roméo et Judith
21 – Culture du camp
22 – La troisième symphonie de Górecki
23 – Beltz

Tous les thèmes

Tous les thèmes

9 commentaires sur “Le petit train de Rita Mitsouko

  1. Je suis confondue de toute la richesse de ce blog. Vous abordez des sujets difficiles avec pudeur et précision en même temps. Je n’avais pas compris les paroles de cette chanson. Merci aussi de m’apprendre un nouveau mot sur la dissimulation.
    Vraiment, merci beaucoup !

    J'aime

  2. Grâce à ce magnifique double portrait de Catherine Ringer et de son père…on l’écoutera maintenant
    avec les clés de son talent…j’aimais son petit train mais je n’en avait pas saisi le sens..et la chanson c’était un homme (dont le titre rappelle le beau témoignage de Primo Lévi) est superbe……merci Patrick Hannais

    J'aime

Répondre à jardinauxchansonsquibifurquent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s